Après la séparation sans divorce des deux époux, qui a droit à la garde des trois filles ?
Fatwa No: 90001

Question

Après la séparation sans divorce des deux époux, qui a droit à la garde des trois filles ?

Réponse

Louange à Allah et que la paix et la bénédiction d'Allah soient sur Son Prophète et Messager, Mohammed, ainsi que sur sa famille et ses compagnons :

L’islam est soucieux d’assurer la meilleure entente et harmonie entre les époux, et aordonné un bon comportement mutuel. Allah, glorifié soit-Il, dit (sens du verset) : « Les épouses ont autant de droits que de devoirs qu'il faut respecter suivant le bon usage. » (Coran 2/228) Chacun des deux époux doit s’acquitter des droits de l’autre.

Nous recommandons à ces deux époux de se réconcilier car cela est un bien comme Allah, exalté soit-Il,  le dit dans Son Livre, et ce d'autant plus qu’ils ont eu des filles qui ont besoin de sollicitude et d’une bonne éducation basée sur le bien et la vertu. Or il est connu que les disputes entre les parents ont une influence négative sur le comportement des enfants. Ils doivent donc s’entendre et pourquoi ne pas faire intervenir des médiateurs parmi les gens vertueux ; il se peut qu'Allah fasse réussir leur médiation. S’il en est ainsi alors Allah soit loué. Sinon, ils ne doivent pas demeurer dans cette situation où la femme n’est ni mariée ni divorcée, car cela est contraire à la Charî‘â (Législation musulmane) puisqu’Allah dit (sens du verset) : « […], soit l’épouse est maintenue dans des conditions convenables soit elle est libérée avec égards […]. »(Coran 2/229)

Nous recommandons donc au mari d’assainir la situation en conformité avec la Charia.

Quant à la garde des enfants, les deux époux y ont droit puisqu’ils sont toujours mariés. En cas de divorce la mère a plus le droit à la garde si rien ne s’y oppose, auquel cas la garde est transférée à la femme de la famille qui en est la plus digne après la mère.

Et Allah sait mieux.  

Fatwas en relation