Il a prononcé le mot divorce deux fois au moins
Fatwa No: 89850

Question

Durant une dispute avec mon épouse, je lui ai dit : « Acceptes-tu que je prononce le divorce ? » puis j’ai dit : « Divorce, divorce. » Je ne me rappelle plus si j’ai dit cela deux ou trois fois mais je suis sûr de l’avoir dit au moins deux fois. Je n’avais pas l’intention de la répudier mais j’ai simplement prononcé ce mot lors de la dispute. Le divorce a-t-il eu lieu selon ces circonstances ?
J’ai entendu dire que le divorce n’est effectif qu’en prononçant entièrement la phrase « je te répudie ». J’ai également lu que le divorce prononcé sous l’effet de la colère n’est pas effectif. Je sais qu’il faut utiliser ces paroles avec précaution mais je suis extrêmement inquiet de ce qui s’est produit. Je souhaite obtenir une réponse.

Réponse

Louange à Allah et que la paix et la bénédiction soient sur Son Prophète et Messager, Mohammed, ainsi que sur sa famille et ses Compagnons :

Votre parole « divorce » peut signifier le divorce mais n’est pas claire car vous avez utilisé la forme nominale du verbe comme nous l’avons compris. En revanche, sivous aviez utilisé le participe présent alors cela aurait été clair. Le divorce ne se produit pas en utilisant des mots ayant un rapport avec le divorce mais pouvant être interprétés de plusieurs façons, excepté si la personne exprime l’intention de divorcer. Al-Kâsâ’î, qu'Allah lui fasse miséricorde, a dit dans son ouvrage Badâ’i’ al-Sanâ’i’: « Tous les mots relatifs au divorce pouvant être interprétés de plusieurs manières rendent le divorce effectif si l’homme en exprime l’intention au moment où il les prononce. »

En se basant sur cela, si vous avez exprimé, au moment de votre parole « divorce », l’intention de divorcer alors celui-ci s’est produit et si ce n’est pas le cas, alors il ne s’est pas produit. Quant au mot divorce que vous avez prononcé une seconde fois, si vous vouliez par celui-ci confirmer le premier mot alors c’est une confirmation du premier mot mais si vous vouliez la répudier une seconde fois, alors c’est une seconde répudiation. Sachez que le doute à propos du divorce ne doit pas être pris en considération car la règle est que le lien conjugal est maintenu et ce principe ne disparaît qu’avec la certitude.

Et Allah sait mieux.

Fatwas en relation