Le droit à la garde de l’enfant revient-il à sa mère si elle est répudiée par son nouveau mari ?
Fatwa No: 89832

Question

Je sais que la mère n’a pas le droit à la garde de ses enfants si elle se remarie avec un autre homme. Cependant, qu’en est-il si son second époux la répudie ? A-t-elle le droit d’obtenir la garde de ses enfants une seconde fois ? Si le droit de garde ne lui revient pas, le père a-t-il le droit de décider quand les enfants ne restent plus avec leur mère. Je souhaite que vous me mentionniez les preuves.

Réponse

Louange à Allah et que la paix et la bénédiction soient sur Son Prophète et Messager, Mohammed, ainsi que sur sa famille et ses Compagnons :

Si l’épouse est répudiée, elle a un droit prioritaire à la garde de ses enfants tant qu’elle ne se remarie pas avec un autre homme en vertu du hadith que rapporte ‘Abdullahibn ‘Amr et dans lequel il est mentionné qu’une femme vint voir le Prophète () et lui dit : «  Ô Messager d’Allah ! Mon fils que voici a été conçu dans mon ventre, mon giron était son refuge et je l’ai allaité, mais son père prétend me l’arracher ! ». 
- « Tu mérites plus que lui de le garder tant que tu ne te seras pas mariée. », lui dit le Prophète. » (Ahmad, Abû Dâwûd, [al-Arnâût et al-Albânî : Hasan])

Dans ce cas (le cas où elle se remarie), la garde est confiée à l’époux tant qu’il n’y a personne qui le mérite plus que lui. Si l’épouse est répudiée (par son nouveau mari) ou que son époux décède, les oulémas divergent quant au fait de savoir si la garde revient à la mère ou pas. La majorité des oulémas est d’avis que la garde lui revient une seconde fois tout en divergeant sur certains détails.

Les hanbalites, selon l’avis authentique chez eux et également selon l’avis faisant autorité chez les chaféites, optent pour le fait que le droit de garde revient à l’épouse dès lors que celle-ci a été répudiée par le nouveau mari, que cette répudiation soit révocable ou irrévocable et sans attendre la fin de la période de viduité. Quant aux hanafites, ils sont d’avis et c’est également ce qui est rapporté des chaféites que le droit de garde revient sur le champ à la mère lors d’un divorce irrévocable mais qu’il ne lui revient lors d’un divorce révocable qu’à la fin de sa période de viduité. Quant aux malékites, ils sont d’avis que le droit de garde ne revient plus à la mère si elle a été répudiée ou que son époux est décédé et ils ne font aucune différence entre le fait que le divorce soit révocable ou irrévocable.

Quant à nous, nous considérons que l’avis prépondérant est celui disant que le droit de garde revient à la mère dès le moment du divorce, qu’il soit révocable ou irrévocable car son droit de garde avait été perdu quand elle s’était mariée. Par conséquent, dès lors qu’elle ne l’est plus, ce droit lui revient à nouveau. En ce qui concerne la durée de la visite, si le tribunal ou, dans votre cas, le centre islamique, n’a pas fixé sa durée alors il faut se référer à la coutume car elle n’a pas de durée fixée dans la Charia. Et si vous vous disputez à propos de cela, vous devez consulter le centre islamique le plus proche afin qu'il vous aide à trouver un compromis.

Et Allah sait mieux.

Fatwas en relation