Explication du hadith concernant le serment de l’anathème (al-Li‘ân)
Fatwa No: 89532

Question

Je voudrais avoir une explication du hadith d’al-Li‘ân (serment de l’anathème) selon lequel ‘Umayr al-‘Aglâny, qu’Allah soit satisfait de lui, a interrogé le Prophète (Salla Allahou Alaihi wa Sallam) au sujet de ce que doit faire un époux qui voit un homme avec sa femme et est sûr qu’il a forniqué avec elle, mais ne trouve pas de témoins pour le prouver…

Réponse

Louange à Allah et que la paix et la bénédiction soient sur Son Prophète et Messager, Mohammed, ainsi que sur sa famille et ses Compagnons :

Boukhari et Mouslim (qu’Allah leur fasse miséricorde) ont rapporté l’histoire de ‘Umayr al-‘Aglâny, , que nous n’avons pas le temps d’expliquer en détail ici, mais que nous allons résumer. ‘Umayr al-‘Aglâny, , est venu demander à ‘Âsim ibn ‘Ady, , ce qu’il devait faire s’il trouvait avec son épouse un homme étranger et était certain qu’il avait forniqué avec elle. S’il le tue, il sera tué lui-même, s’il patiente et se tait il aura ainsi caché un fait très dangereux. Il demanda à Âsim, , d’interroger le Messager d’Allah () à ce sujet. ‘Âsim, , s’exécuta mais le Messager d’Allah () n’a pas aimé la question parce que l’histoire ne s’était pas produite réellement et touchait aux honneurs des musulmans.

Âsim, , informa ‘Umayr, , du mécontentement du Messager d’Allah () mais ‘Umayr insista à interroger lui-même le Messager d’Allah () et ces versets de al-Li‘ân (serment de l’anathème) furent révélés (sens des versets) :

« Ceux qui accusent leurs épouses d'adultère et qui n'ont d'autres témoins à produire qu'eux-mêmes, chacun d'eux aura à jurer quatre fois devant Allah qu'il ne dit que la vérité, * et une cinquième fois pour invoquer la malédiction d’Allah sur lui, s'il dit des mensonges. * Aucune peine ne sera infligée à l'épouse, si elle jure quatre fois devant Allah que son mari a menti, * et une cinquième fois pour invoquer la colère d’Allah sur elle, si c'est son mari qui dit la vérité. » (Coran 24/6-9)

Cela était arrivé à ‘Umayr, , et sa femme et le Prophète () lui avait ordonné d’amener sa femme pour prononcer le serment d’al-Mulâ‘ana  et ils se sont séparés. Ainsi fut établie cette Sunna selon laquelle les époux qui se lancent le serment d’al-Mulâ‘ana se séparent définitivement.

Al-Mulâ‘ana se passe ainsi : l’homme jure quatre fois par Allah, exalté soit-Il, qu’il est véridique et au cinquième serment il dit : que je sois maudit par Allah, exalté soit-Il, si je mens. Ensuite, la femme jure quatre fois par Allah, exalté soit-Il, qu’il est menteur et au cinquième serment elle dit : que je subisse la colère d’Allah, exalté soit-Il, s’il est véridique. Il est de la Sunna également que l’imam leur rappelle Allah, exalté soit-Il, avant de leur faire prêter le serment.

Et Allah sait mieux.

Fatwas en relation