Se rendre à un banquet organisé à l’occasion d’une ‘Aqiqa et invoquer Allah en faveur des parents du noueau-né
Fatwa No: 88081

Question

Chez nous au Nigeria, nous fêtons la venue des nouveau-nés, nous invitons les gens à manger d’une bête immolée à titre de 'Aqîqah, et nous invoquons Allah, exalté soit-Il, en faveur de ses parents et nous faisons aussi d’autres invocations. Cela est-il permis ?

Réponse

Louange à Allah et que la paix et la bénédiction d’Allah soient sur Son Prophète et Messager, Mohammed, ainsi que sur sa famille et ses compagnons :

 

Il n’y a aucun mal à fêter l’arrivée d’un nouveau né mais certains jurisconsultes, notamment mâlikites, jugent détestable l’organisation d’un festin lors de la 'Aqîqah, alors que d’autres l’autorisent.

 

Ibn Qudâmah, qu’Allah lui fasse miséricorde, précise : « Quant au banquet donné à l’occasion de la circoncision de l’enfant ou à d’autres occasions en dehors des noces, il est louable, puisqu’il s’agit de donner aux gens à manger » (Al-Mughni). La preuve en est que, d’après Ibn 'Umar, et de son père, le Prophète () a dit :

 

« Si l’un d’entre vous invite son frère, que celui-ci réponde à l’invitation, qu’il s’agisse de noces ou d’autre chose » (Mouslim et Abû Dâwûd).

 

On peut donc organiser un banquet, s’y rendre et invoquer Allah, exalté soit-Il, en faveur des parents du nouveau-né.

 

L’imam al-Nawawi, qu’Allah lui fasse miséricorde, indique que : « Il est souhaitable de féliciter les parents pour la naissance de leur enfant. Selon les châféites, il est également souhaitable d’accepter ces félicitations, car al-Hasan al-Basri, qu’Allah lui fasse miséricorde, a appris à un homme les formules de félicitations : “Qu’Allah, exalté soit-Il, bénisse l’enfant qu’Il t’a accordé et fasse en sorte que tu sois reconnaissant envers Lui (envers Allah, exalté soit-Il). Que cet enfant atteigne sa pleine maturité et qu’Allah, exalté soit-Il, fasse en sorte qu’il soit bon envers toi”. Et le parent félicité de répondre : “Qu’Allah bénisse ce qu’Il t’a accordé. Qu’Allah te récompense par Ses grâces, t’accorde un nouveau-né comme le mien et te donne une rétribution abondante” » (Al-Adhkâr).

 

Nous attirons votre attention sur le fait qu’il est interdit d’invoquer collectivement Allah, exalté soit-Il, en faveur des parents du nouveau-né, pour éviter que les gens ne prennent cette pratique pour une sunna. Chaque personne doit invoquer Allah, exalté soit-Il, séparement en faveur des parents du nouveau-né et les féliciter pour la naissance de leur enfant.

 

 

Et Allah sait mieux.

Fatwas en relation