Le plus important est de veiller à satisfaire Allah
Fatwa No: 402973

Question

Je suis le genre de personne qui a peur de la mort et cela se ressent sur mon état psychologique. En ce moment, cela va mieux grâce à Allah. Cette peur s’est atténuée mais je me demande qu’en est-il si une personne meurt et qu’elle n’a pas réussi à accomplir quoique ce soit de marquant dans ses études, son travail ou autre que les gens puissent se rappeler …
Ceci est ma grande peur aujourd’hui, de penser quel est l’intérêt de vivre si on n’accomplit pas une œuvre qui en vaut la peine ? Merci …

Réponse

Louange à Allah et que la paix et la bénédiction soient sur Son Prophète et Messager, Mohammed, ainsi que sur sa famille et ses Compagnons :

La peur de la mort peut être une vertu qui relève de la bonne santé morale dans le cas où elle motive la personne à faire des efforts pour obéir à Allah et se rapprocher de Lui. Comme elle peut être une mauvaise chose qui relève de la maladie si elle mène la personne à s’abstenir de faire ces dits efforts, l’attriste et la rend paresseuse à accomplir des actes d’adoration. Il incombe au serviteur de faire que sa principale préoccupation soit de satisfaire Allah et se rapprocher de Lui. S’il accomplit ses obligations et satisfait son Seigneur, alors aucun grief ne peut être retenu contre lui qu’il réussisse ou non ses études ou que les gens se rappellent ou non de ce qu’il a pu accomplir dans sa vie. L’important est que le fidèle veille à ce qu’en sortant de ce monde, son Seigneur soit satisfait de lui. Et ce, en faisant ce qui le satisfait : faire ce dont il nous a intimé l’ordre, et délaisser ce qu’il nous a interdit.

 

Et Allah sait mieux.

Fatwas en relation