Comment choisir son associé ?
Fatwa No: 387337

Question

Salam'alaykoum wa rahmatoullah,J'aimerais savoir quelles sont les recommandations de l'Islam concernant le choix de l'associé pour créer une entreprise. Est-il recommandé de prendre un homme pieux connu pour sa religion ou peut-on s'associer avec n'importe qui du moment que la personne est reconnue comme étant travailleuse et bonne dans son domaine ? Ma seconde question concerne la création d'un site internet. Je souhaite lancer une activité de revente de produits. Certains produits contiennent des images et photos, suis-je responsable de leur diffusion sachant que chaque produit doit avoir l'image sur le site?Baraka'Allah ou fikoum pour votre réponse.

Réponse

Louange à Allah et que la paix et la bénédiction soient sur Son Prophète et Messager, Mohammed, ainsi que sur sa famille et ses Compagnons :

Concernant la question (comment choisir un associé dans le commerce et les affaires ?), le mieux est de choisir un associé musulman droit et honnête afin que leur commerce soit béni et fructueux avec la Grâce d’Allah et Son Assistance ! Il faut éviter l’association avec le mécréant et le débauché car on craint leur déloyauté et leur préjudice surtout concernant les affaires financières. Les oulémas ont annoncé qu’il est abhorré de s’associer avec celui qui ne se méfie pas des transactions illicites.
Cheikh Zakaria al-Ansari a dit dans le livre « Charh al-Bahdja » : « Mais l’association est abhorrée avec le mécréant et avec celui qui ne se préserve pas du Riba… ».
L’expérience est aussi recommandée – en plus de l’honnêteté et la droiture – dans la recherche de l’associé.
Il n’est pas interdit de créer un site de vente de certains produits comprenant des photos à condition que ces produits soient licites car le but de la vente ou de l’achat c’est le produit et non la photo. En conséquence la photo n’a aucun effet sur la vente de ce qui est licite et puis ces photos qui sont mises sur les produits sont tellement vulgarisées qu’il est invraisemblable de les outrepasser ! Or la règle du Fiqh connue stipule que : « La difficulté engendre la facilité. ».
Cheikh al-Othaymin a dit en ce qui concerne le verdict de l’acquisition d’une chose comportant des photos comme le journal : « J’espère qu’il n’y a pas de mal à ça vu la gêne et la difficulté. Allah, le Très Haut, a dit : « Il ne vous imposé aucune gêne dans la religion. » (Coran : 22/78). Ces photos ne sont pas l’objectif de l’individu : ni dans son achat, ni dans sa vente, ni pendant sa lecture ; et elles ne l’intéressent pas… ».

Et Allah sait mieux.
 

Fatwas en relation