Sentir un resserrement au niveau de la poitrine
Fatwa No: 248965

Question

Salam alaykoum,
Les personnes qui ont parfois un resserrement au niveau de la poitrine, comment savoir si c'est un mal occulte ou une punition, et comment en guérir ? Merci de votre réponse.

Réponse

Louange à Allah et que la paix et la bénédiction d’Allah soient sur Son Prophète et Messager, Mohammed, ainsi que sur sa famille et ses compagnons :


Nous n'avons rien trouvé pouvant affirmer de manière catégorique la cause de ce que vous avez mentionné.

Concernant les traitements possibles, l'un des meilleurs moyens de traiter cela est de se repentir sincèrement et de se tourner vers Allah tout en multipliant les actes d'obéissance, la récitation du Coran ainsi que l'évocation et l'invocation d'Allah.

Parmi les invocations rapportées du Prophète () à ce sujet figure sa parole :

- « Chaque serviteur d'Allah soucieux et triste qui dit : "Allahumma innî ‘abduka, ibnu ‘abdika, ibnu amatika, nâsiyatî biyadika, mâdin fiyya hukmuka, ‘adlun fiyya qadâ`uka, as`aluka bikulli ismin huwa laka, sammayta bihi nafsaka, aw anzaltahu fi kitâbika, aw ‘allamtahu ahadan min khalqika, aw ista`tharta bihi fi ‘ilm al-Ghaybi ‘indaka : an tadj’al al-Qur`ân al-‘Azhîma rabî’a qalbî wa nûra sadrî wa djalâ`a huznî, wa dhahâba hammî. (Seigneur, je suis Ton serviteur, le fils de Ton serviteur et de Ta servante, mon toupet est dans Ta Main, je suis soumis à Ta sentence et Ton décret est justice. Je t’implore par tous les Noms que Tu T’es attribués, que Tu as révélés dans ton Livre, ou enseignés à l’une de Tes créatures, ou que Tu as occultés et dont Tu es le Seul connaisseur, de faire du Noble Coran le printemps de mon cœur, la lumière de ma poitrine, un moyen de dissiper ma tristesse et mes soucis)", verra Allah dissiper sa tristesse et ses soucis et les remplacer par de la joie. »

– « Ô Messager d’Allah, devons-nous l’apprendre ? », lui demanda-t-on.
– « Oui. Que celui qui l’entend l’apprenne. », répondit-il.
[Ahmad, (al-Albânî : sahîh)]

Ibn al-Qayyim, qu'Allah lui fasse miséricorde, a rapporté quelques moyens de soulager sa poitrine, moyens que le musulman doit s'efforcer d'appliquer. Il doit [également] s'éloigner des choses qui, au contraire, entraînent une sensation d'oppression dans la poitrine. Il a dit :

« Le principal moyen d'épanouissement est d’adhérer à la foi monothéiste, et l'épanouissement intérieur est proportionnel au degré de perfection, de force et d’intensité de son adhésion aux principes monothéistes, Allah, exalté soit-Il, dit (sens des versets) :

• "Est-ce que celui dont Allah ouvre la poitrine à l'Islam et qui détient ainsi une lumière venant de Son Seigneur […]" (Coran 39/22)

• "Et puis, quiconque Allah veut guider, Il lui ouvre la poitrine à l'Islam. Et quiconque Il veut égarer, Il rend sa poitrine étroite et gênée, comme s'il s'efforçait de monter au ciel. […]" (Coran 6/125)

- La bonne orientation divine et la reconnaissance de l’unicité d'Allah sont les plus grands moyens de l'épanouissement intérieur, tandis que le polythéisme et l'égarement sont les principales causes de la sensation d’étroitesse de la poitrine et de son oppression.

- La lumière qu'Allah place dans le cœur de l'homme, qui est la lumière de la foi, apaise la poitrine, l'élargit et réjouit le cœur. Quand le cœur de l'homme perd cette lumière, celui-ci devient alors étroit, oppressé et se retrouve dans la plus étroite et la plus difficile des prisons. Le Prophète () a dit : "Quand la lumière entre dans le cœur, il s'élargit et s'apaise."
– "Ô messager d'Allah ! Quel en est le signe ?" demanda-t-on.
– "Le désir ardent de la demeure éternelle de l'au-delà, l'hostilité du monde éphémère d'ici-bas et la préparation à la mort avant qu'elle ne survienne", répondit-il.
(al-Tirmidhî)

Le degré d'épanouissement intérieur de l'homme est proportionnel à l'intensité de la lumière qui l'a atteint. Par ailleurs, la lumière sensorielle apaise le cœur, de même que l'obscurité sensorielle le rend étroit.

– Le savoir. Il apaise le cœur et l'élargit au point d’être plus large que le monde, de même que l'ignorance le rend étroit, le bloque et l'enchaîne. Au fur et à mesure que le savoir d'un homme augmente, son cœur s'apaise et s'élargit également. Il ne s'agit pas de n’importe quel savoir, mais uniquement de celui laissé par le Messager d'Allah, qui est le savoir utile. Ses disciples ont les cœurs les plus apaisés et épanouis, les comportements les plus nobles et les vies les plus pures.

– Le repentir, le fait d’aimer Allah de tout son cœur, la dévotion et le plaisir de l’adorer. Rien n'est plus apaisant pour le cœur de l'homme.

– L'évocation d'Allah à tout instant, en toute circonstance et à n'importe quel endroit. L'évocation d'Allah a un effet mystérieux sur l'épanouissement de la poitrine, et l'apaisement du cœur de même que l'insouciance et la négligence de Son évocation entraîne des sensations d'oppression, d'emprisonnement et de souffrance dans la poitrine.

– La bienfaisance envers les créatures et le fait de leur être bénéfique autant que possible en utilisant les biens en notre possession, le statut que l’on a, la force physique et les divers types de bienfaisance. En effet, la personne généreuse, bienfaisante, est celle qui a le cœur le plus épanouie, le plus enjoué et l'âme la plus pure de tous les hommes. Par contre, l'avare, qui n'est pas bienfaisant a le cœur le plus serré, la vie la plus difficile et il est le plus malheureux et le plus inquiet. Le Messager d'Allah () a comparé l'avare et l'homme charitable à deux hommes vêtus d'une cotte de mailles. Chaque fois que l'homme charitable est sur le point de faire un don, sa cotte de mailles s'élargit et s'étend au point qu'elle traîne [derrière lui] et efface ses traces de pas. Quant à l'avare, chaque fois qu’il pense à faire la charité sa cotte de maille se resserre sur lui et ne le lui permet pas. Cette parabole illustre la différence entre l'épanouissement intérieur du croyant charitable, et l’étroitesse de cœur de l'avare. » (Zâd al-Ma'âd)

Et Allah sait mieux.

Fatwas en relation