Qu'est-ce que la Khalwa ?
Fatwa No: 226774

Question

Salam, Auriez-vous l'obligeance de me donner la traduction exacte du terme suivant: "Khalwa Char'iya". S'agit-il de la rencontre dans un lieu privé entre époux qui n'ont pas encore consommé le marriage? Avec mes sincères remerciements

Réponse

Louange à Allah et que la paix et la bénédiction d'Allah soient sur Son Prophète et Messager, Mohammed, ainsi que sur sa famille et ses Compagnons :

La Khalwa dont dépendent certaines règles du mariage (comme le montant de la dot qui revient à la femme en cas de divorce) c'est le fait qu'un homme s’isole avec sa femme de manière à ce qu'il lui soit habituellement possible d’avoir un rapport sexuel avec elle. Les oulémas ont ensuite divergé quant à savoir la façon de la déterminer précisément :

Les Hanafites disent que la Khalwa a lieu lorsqu'il n'y a aucune entrave physique, religieuse ou naturelle pour qu’un rapport sexuel ait lieu. Al-Kâsânî, qu'Allah lui fasse miséricorde, dit dans Badâi’ al-Sanâi' : « La Khalwa c’est le fait qu’il n’y ait rien d'ordre matériel, religieux, ou naturel qui empêche le rapport sexuel.
L'entrave physique désigne une maladie qui empêche la relation sexuelle ou le fait qu’un des partenaire soit trop jeune pour avoir un rapport sexuel. L’entrave légale désigne le jeûne du Ramadan, l’état d’Ihram pour le pèlerinage obligatoire ou surérogatoire ou pour la ‘Umra, les menstrues ou les lochies, car tout cela interdit les rapports sexuels et s’avère par conséquent une entrave religieuse. Les menstrues et les lochies sont aussi classées dans la catégories des entraves naturelles car ces deux choses constituent une souillure et les gens sainement constitués ont tendance à fuir la souillure. L’entrave naturelle désigne le fait qu’il y ait avec eux une troisième personne car l’être humain n'aime pas avoir un rapport intime avec sa femme en présence d’une tierce personne. Il manifeste alors de la pudeur et de la retenue, peu importe que cette troisième personne soit voyante ou aveugle, réveillée ou endormie, pubère ou non » (Badâi’ al-Sanâi’)

Chez les Malikites la Khalwa c'est ce qu'ils appellent Khalwat al-Ihtidâ. C'est le fait de baisser les rideaux, de fermer les portes et autres choses de ce genre. Dans les livres Malikites on trouve : « Si un mari pubère s'isole avec sa femme (la Khalwa de la personne non pubère n'étant pas prise en compte que ce soit une Khalwa d'Ihtidâ ou une Khalwa d'al-Ziyâra ; ni celle de la personne castrée) – même si elle est en periode de menstrue, ou si lui ou elle jeûne, ou autres entraves religieuses – et si l'épouse est capable d’avoir un rapport la Khalwa a lieu même si les époux la nient » (Charh al-Saghîr)

Chez les Hanbalites la Khalwa c'est lorsque les deux époux se retrouvent seuls et sont éloignés de toute personne pubère ou dotée de discernement, s’ils sont tous les deux en âge d'avoir un rapport et que l'épouse n’empêche pas son époux d’avoir un rapport avec elle. Il est dit dans Charh al-Zarkachî li Mukhtasar al-Khiraqî al-Hanbalî : La Khalwa désigne le fait que les deux époux ne soient pas accompagnés de personne en âge de discerner même si cette dernière est aveugle ou endormie, dixit Ibn Hamdân, qu'Allah lui fasse miséricorde, dans Al-Ri’âyah »

Et Allah sait mieux.

Fatwas en relation