Un mari s'éloigne de sa femme qui a forniqué avant sa conversion à l'Islam
Fatwa No: 224110

Question

Salam alaykum, je me suis mariée avec un musulman, le problème est que je l'ai trompé un fois au début de notre mariage, bien qu'il l'ait découvert on a continué à vivre ensemble et aujourd'hui on a trois enfants, pour ma part je me suis convertie à l'islam il y a trois ans, je me suis repentie de mon acte. Selon moi on était heureux. Pendant le troisième mois de ma grossesse (mon bébé a 6 mois maintenant) il m'a dit que 8 ans après mon adultère il voulait me quitter. On a vu un imam qu'il lui a dit que je m'était convertie et repentie de mon acte, qu'il devrait essayer de maintenir la famille unie, il lui a dit d'accord, donc pour moi il m'avait reprise, mais depuis ce jour mon mari fait chambre à part et il ne me touche plus, la vie continue comme avant avec nos enfants, moi je souffre beaucoup de cette situation parce que je l'aime, je demande à Allah de m'aider de me guider et d'essayer d'éclairer mon chemin, de combattre le Satan, je me demande maintenant si cette situation est valable puisque on a plus de contact physique, si le mariage est valable ou on est dans le haram, comment résoudre ma situation je suis dans un impasse, je l'aime de tout mon cœur et lui est un bon musulman, un bon papa et un bon mari. On arrive plus à parler de nous, on évite le sujet, moi pour ma part j'ai essayé de lui dire mes sentiments dans une lettre mais je n'ai pas eu de réponse, je suis restée à ses côtés face à ses épreuves et son opération, je peur qu'il ne veuille plus de moi et j'ai peur qu'il prenne une autre femme, Allah est Le Seul à connaitre mon destin. Pour ma part j'essaie d'avancer dans l'islam, ma famille, non musulmane, n'accepte pas l'islam et malgré que je sois heureuse de ma conversion je n'arrive pas à leur avouer mon acte, je sais qu'on doit craindre qu'Allah, mais je suis loin d'eux et avec toute cette situation je n'ai pas la force de les affronter, ma famille n'est pas au courant de la situation avec mon mari, sinon pour eux la situation est le divorce (ils ne l'aiment pas à cause de la religion), j'aimerais être à nouveau sa femme, compter à ses yeux qu'il m'aide à avancer et être des bons fidèles d'Allah, gagner à deux le Paradis grâce à nos œuvres et nos bon gestes dans la vie d'ici-bas. Merci d'avance de votre réponse, qu'Allah vous récompense pour vos bonnes œuvres.

Réponse

Louange à Allah et que la paix et la bénédiction d'Allah soient sur Son Prophète et Messager Mohammed ainsi que sur sa famille et ses compagnons :

Nous vous félicitons pour votre conversion à l’Islam. Nous implorons Allah, exalté soit-Il, de nous aider ainsi que vous à rester dans l’Islam jusqu’à la mort et de nous écarter tous des tentations car notre Seigneur est bien proche et Il répond aux invocations de Ses serviteurs. Nous vous conseillons ensuite d'acquérir le savoir bénéfique, d'accomplir des actes pieux, de fréquenter les femmes pieuses et d'assister aux assemblées où on évoque le nom d'Allah, exalté soit-Il, et où on ordonne le bien.

Il ne fait aucun doute que la fornication est un crime dangereux. C’est pourquoi Allah, exalté soit-Il, nous met en garde contre ce crime et promet un châtiment douloureux dans ce monde et dans l’au-delà à celui qui le commet. Allah, exalté soit-Il, dit (sens des versets) :
• « Et n'approchez point la fornication. En vérité, c'est une turpitude et quel mauvais chemin ! » (Coran 17/32)
• « La fornicatrice et le fornicateur, fouettez-les chacun de cent coups de fouet. Et ne soyez point pris de pitié pour eux dans l'exécution de la loi d'Allah – si vous croyez en Allah et au Jour dernier. Et qu'un groupe de croyants assiste à leur punition. » (Coran 24/2)

Il faut se méfier de la fornication et de tout ce qui peut y mener comme la mixité interdite, le fait de s’isoler avec un étranger et autres moyens utilisés par le diable.

Ce que ce cheikh vous a dit, à savoir que l’Islam efface les péchés antérieurs, est vrai comme le démontre un hadith authentique rapporté par Muslim. Votre mari n’a pas le droit de s'écarter de vous en raison d’un péché dont vous vous êtes repentie. Il commet certes un mal s’il n'y a pas d’autres raisons valables qui le poussent à agir ainsi.

La première chose que nous vous conseillons de faire est d’invoquer Allah, exalté soit-Il, en secret afin qu'Il guide votre époux dans le droit chemin, car Allah, exalté soit-Il, aime être invoqué et aime exaucer les invocations de celui qui L’invoque. Allah, exalté soit-Il, dit (sens du verset) :

« Et quand Mes serviteurs t'interrogent sur Moi… alors Je suis tout proche : Je réponds à l'appel de celui qui Me prie quand il Me prie. Qu'ils répondent à Mon appel, et qu'ils croient en Moi, afin qu'ils soient bien guidés. » (Coran 2/186)

Veillez également à le conseiller en douceur et à lui rappeler ses devoirs envers vous ainsi que la gêne que cela engendrera pour vous si votre famille venait à apprendre ce que vous avez fait. Si vous pensez que la situation nécessite l'aide de quelqu’un dont il peut accepter les propos, il vous est permis de recourir à une telle personne. Nous vous conseillons aussi de vous faire belle pour lui par tous les moyens afin de le séduire.

Nous l'avons dit. La manière dont il vous ignore n’est pas licite. Cependant, cela ne change rien à votre mariage et celui-ci ne peut être rompu que par un divorce. Sachez également qu’il n’est pas permis au musulman de dévoiler aux gens un péché qu’il a commis, car cela est interdit pas la Charia. Le musulman doit se repentir de son péché et ne pas le dévoiler. Abû Hurayra, qu'Allah soit satisfait de lui, a rapporté que le Prophète () a dit :

« Toute ma nation sera pardonnée, sauf ceux qui auront parlé de leurs péchés, comme dans le cas de l'homme qui commet un péché la nuit et qui, le matin, alors qu'Allah l'a dissimulé, s'adresse à quelqu'un en disant : "Écoute, cette nuit, j’ai fait telle et telle chose" ; Allah a caché ce péché aux autres et c’est lui-même qui le dévoile. » (al-Bukhârî, Muslim)

Nous implorons Allah, exalté soit-Il, de vous faciliter les choses, de dissiper votre tristesse et votre souffrance, de corriger le comportement de votre mari et de bénir vos enfants.

Et Allah sait mieux.

Fatwas en relation