Un mari se plaint que sa femme ne fait pas assez pour lui
Fatwa No: 135328

Question

Je vis avec mon époux dans un pays européen et nous ne disposons pas d'assez d'argent nous permettant de vivre dans un logement indépendant et c'est pourquoi nous vivons chez mes parents. Mon époux étudie la langue de ce pays et aide mes parents dans leur travail mais il se sent déprimé et fatigué et se met même parfois en colère à cause de notre situation et ensuite m'adresse des reproches mais je ne peux rien faire face à cela. Je suis atteinte de diabète et je suis en dernière année d'étude et j'aide également mes parents dans leur travail. Je ressens également de la fatigue et j'ai besoin de davantage d'heures de sommeil à cause de ma maladie. La plupart du temps, j'ai la sensation de ne pas être l'épouse qui convient à mon époux car je ne suis pas capable de l'aider plus que cela. Ma mère prépare pour nous le repas une fois par jour et parfois je prépare moi-même le repas du soir mais la plupart du temps, mon époux est contraint de manger uniquement des sandwichs et à chaque fois il se plaint de cela. Quant à moi, à cause de ma maladie, je n'ai même pas la possibilité de manger des sandwichs. Le fait que mon époux se plaigne à cause du repas me blesse énormément alors que je suis devenue comme une assistante pour lui. En effet, je me charge de fixer ses propres rendez-vous car il ne connaît pas la langue du pays et bien que cela ne se produise pas souvent, il n'empêche que cela m'épuise. Lorsque je mentionne cela à mon époux, il me dit : « Qu'as-tu fait pour moi ? » Ce qui est encore plus difficile pour moi, c'est lorsque qu'il se sent fatigué et se met en colère contre moi - même s'il nie être envahi par la colère - alors que je ne peux rien faire pour lui.Par ailleurs, il a commencé à jouer aux jeux de hasard et il me reproche de ne pas avoir encore quitté la maison de mes parents alors que je ne suis pas responsable de cela. Je comprends qu'il soit difficile de vivre dans une maison indépendante car cela signifie que nous allons vivre d’aides de l'Etat et je
suis de plus, inquiète à cause de mon état de santé. Je suis extrêmement fatiguée de cette situation. Que puis-je faire ?

Réponse

Louange à Allah et que la paix et la bénédiction soient sur Son Prophète et Messager, Mohammed, ainsi que sur sa famille et ses Compagnons :

 

En général c'est grâce à un logement indépendant que se réalise la stabilité conjugale et nous conseillons à votre époux de s'efforcer de l'obtenir même par le biais de la location car cela fait partie des choses qui permettraient d'aider à résoudre ce problème. Se procurer un logement indépendant est du ressort de l'époux et pas de l'épouse et s'il vous adresse des reproches de ce point de vue, il est alors fautif car il mérite plus que vous d'être blâmé. Par ailleurs, il n'y a pas d'inconvénient à obtenir une aide de l'Etat même s’il est mécréant et plus particulièrement lorsqu'on a besoin de celle-ci si cela ne cause pas de préjudice à la personne dans sa pratique religieuse et sa vie mondaine.

Quant au fait que vous aidiez votre époux à fixer ses rendez-vous car il ne connaît pas la langue du pays, cela est bien et vous devez faire preuve de patience à cet égard, de même que votre époux ne doit pas vous épuiser en ce faisant. La relation entre les époux doit être une relation d'entraide et d'entente et pas une relation basée sur les disputes et les reproches. L'aide que votre époux apporte à vos parents dans leur travail est considérée comme une façon de les récompenser pour leur bienfaisance à votre égard. 'Abdullah Ibn 'Umar (qu'Allah soit satisfait de lui) rapporte que le Messager d'Allah () a dit : « Quiconque vous rend un service, récompensez-le. » (Abû Dâwud) Cela concerne l'époux mais quant à vous, cette aide est considérée comme une preuve de piété filiale à leur égard et cela est une obligation confirmée.

Nous vous conseillons de faire preuve d'endurance et celui d'entre vous qui n'est pas capable d'aider l'autre doit s'en excuser gentiment.

 

Et Allah sait mieux.

Fatwas en relation