Etre à l’écoute des sentiments de vos enfants

2825 939

Comment le fait d’être à l’écoute des sentiments de vos enfants peut aider à résoudre les problèmes d’opposition des enfants et leur attitude provocatrice.
Chaque fois qu’un enfant se comporte mal, il existe trois raisons à cela. Ces raisons s’appliquent à tous les comportements, les caprices, les provocations, l’opposition et même l’agressivité ou l’hyperactivité.
La première raison est qu’ils peuvent avoir un besoin légitime qui n’est pas satisfait. La deuxième raison est qu’ils peuvent manquer d’informations sur un sujet quelconque. La troisième raison est qu’ils peuvent souffrir d’une accumulation de stress qui interrompt la clarté de leur processus de réflexion.
Afin de maîtriser les provocations et l’opposition, nous devons tout d’abord, apprendre à écouter nos enfants afin d’être capables de prendre du recul par rapport à la situation et de voir objectivement ce qui les pousse à être si difficile.
Ensuite, et seulement ensuite, nous pouvons réagir de manière à apporter une solution réelle à la situation et les aider à reprendre le droit chemin et à réfléchir d’une manière claire et affectueuse.
Tout d’abord, les enfants ont besoin que nous nous rendions disponibles afin de leur donner l’entière attention dont ils ont besoin et qu’ils méritent.
Dans nos vies mouvementées, il peut être difficile de fournir ce temps spécialement réservé à nos enfants ; mais nos enfants ont vraiment besoin de ces moments où nous leur accordons une attention totale, si l’on veut qu’ils se développent selon leur potentiel maximal.
Il est intéressant de remarquer que quand les enfants reçoivent une pleine attention pendant leurs jeux, ils sont capables de rester concentrés sur leurs jeux pendant de longues périodes et d’apprendre très rapidement.
Un autre avantage intéressant du fait de donner aux enfants votre pleine attention, est qu’ils utiliseront également ce temps pour vous montrer comment ils vont et comment ils se sentent vraiment.
Donc, pour les parents qui se sentent éloignés de leurs enfants, ou qui sentent que leurs enfants ne leur donnent pas d’informations sur leurs journées à l’école ou à la garderie… c’est pendant ces moments d’attention totale, en plein jeu, qu’ils vont parler des événements qui les ont réellement influencés ou qui les ont poussés à réfléchir.
Nous n’obtenons pas toujours l’entière vérité de la part des enfants quand nous leur posons des questions. Les adolescents se sentent frustrés par rapport à cela, et même les jeunes enfants de cinq ou six ans, ne veulent pas répondre aux questions générales au sujet de leur journée quand vous allez les chercher à l’école.
Cependant, quand ils se sentent reliés à vous et qu’ils ont votre entière attention, c’est à ce moment-là qu’ils vont partager avec vous leurs expériences et sentiments réels.
Par exemple, quand vous allez chercher votre enfant à l’école vous pouvez lui demander comment s’est passée sa journée, les travaux manuels, le sport ou autres activités, ou vous pouvez lui poser des questions au sujet de son instituteur ou de son examen. Mais l’événement qui avait vraiment affecté votre enfant ce jour-là, était que l’un de ses camarades de classe avait fait une remarque sur sa chemise… ou que l’instituteur avait dit quelque chose qui l’avait dérangée ou qu’il avait entendu quelque chose qu’il n’avait pas compris et qu’il était en train d’analyser. Tout cela a beaucoup plus de poids sur le comportement d’un enfant et la clarté du processus de pensée.
Et si vous réfléchissez à votre propre expérience, vous pouvez sûrement comprendre…
Combien de fois vous êtes-vous mis en colère à cause de ce qu’avait fait ou dit un membre de la famille, un partenaire, un ami, un voisin, un patron ou un collègue de travail? Peut-être que l’expérience vous a tellement contrarié que vous ne cessez d’y penser, et que vous devenez encore plus contrarié. Vous vous retrouvez alors en train d’en parler avec les autres, et parfois, vous l’oubliez rapidement si vous pouvez l’analyser.
D’autres fois, les sentiments persistent et vous pouvez continuer à nourrir des ressentiments envers la personne qui vous a contrarié, ou même essayer de vous venger, peut-être, en lui lançant simplement une remarque cynique quand vous en avez l’occasion, ou pire en ‘lui rendant la pareille’.
Et ceci ne mène pas au bonheur et au sentiment de paix que nous essayons d’inculquer à nos enfants.
C’est juste un exemple de la manière dont les rencontres sociales peuvent souvent avoir plus de poids pour les enfants qu’il nous arrive souvent de le penser. Et parfois, votre enfant peut avoir du mal à comprendre ce qui est arrivé.
Il peut même se sentir agressé verbalement à l’école, mais ne pas savoir comment y faire face, ni comment vous le raconter. La partie la plus importante est que si votre enfant est stressé pendant une longue période de temps, cela peut avoir un effet dévastateur sur son estime de soi. Et les recherches ont montré que les enfants qui souffrent d’une faible estime de soi sont plus susceptibles d’être victimes de pressions de groupe plus tard dans la vie.
Heureusement, l’antidote pour l’opposition et les provocations de votre enfant est simple :
Donnez-lui votre entière attention de manière régulière. Votre attention, votre approbation inconditionnelle et votre amour sont vraiment ce que votre enfant veut, plus que toute autre chose. Parce que vous êtes le parent, vous êtes son modèle absolu pour le meilleur et pour le pire. Donc, quand votre enfant se nourrira de la délicieuse attention complète que vous lui accordez, il commencera à se confier, et à être moins rigide et moins rebelle.
Spontanément, votre enfant coopérera plus facilement quand il y aura entre vous des liens et un respect forts. Votre enfant se confiera également et vous fera partager davantage de choses de sa vie. Parfois, elle décrira les bons moments qu’il aime vraiment et parfois il vous confiera ce qui le tracasse.
Quand nos enfants sentent notre soutien entier sur le plan émotionnel et physique, ils nous font part de leur détresse, espérant que nous leur viendrons en aide.
A chaque fois que votre enfant se montre ouvertement rebelle envers vous, c’est un signe clair qu’il se sent isolé et/ou bouleversé par quelque chose. En mettant en application la Période d’Ecoute avec votre enfant, vous gagnerez sa confiance et sa coopération sans vous disputer, ni le soudoyer ni avoir besoin de négocier. 
De manière similaire, c’est parfois quand nos enfants ont notre entière attention, quand nous écoutons avec nos oreilles et notre cœur, qu’ils sentent qu’il est sans danger pour eux d’essayer de guérir à travers les larmes ou à travers le rire, et à travers le fait de parler de leurs problèmes.

Articles en relation