30 raisons pour éviter d’être en colère et se disputer

  • Date de publication:04/04/2017
  • Catégories:Ethique
  • Fréquence:
3271 873

Á quel point est-ce difficile de faire preuve de patience quand on est provoqués ? En même temps, combien de fois avons-nous répondu avec beaucoup trop de susceptibilité, alors que nous n’étions pas la cible directe de la méchanceté de quiconque ?
Combien de cœurs ont été perdus en essayant d’avoir le dernier mot ? Et pourtant, en tant qu’êtres humains, il est naturel et même de notre droit d’être en désaccord, et de penser de manière critique. L’un des défis les plus difficiles en matière de caractère pour les musulmans de toutes origines est d’être capable de faire preuve de hilm (indulgence), dans les moments de colère et de désaccord-  c'est-à-dire d’être capable d’exprimer son désaccord, en gardant un esprit digne et généreux, et d’avoir un esprit critique sans être chicanier, têtu, et condescendant. C’est parce que nous, en tant que communauté, tombons si souvent dans cet écueil, à de si nombreux égards, que j’ai considéré cette question comme un rappel pertinent pour moi et pour les autres.
Les activistes se disputent sur des questions  de stratégie, les étudiants en religion sur des questions de fiqh et d’autres branches du savoir, les leaders des communautés débattent dans les salles de réunion, et l’imam avec ceux qui ne sont pas d’accord avec son style ou son approche. Que ce soit avec notre famille, nos amis, les membres de la communauté ou les islamophobes - nous nous trouvons souvent dans des situations où la colère et la dispute peuvent s’insinuer, gâter l’humeur, et souiller les esprits. Ci-après, une série de versets du Coran, de hadiths du Prophète () et de paroles de personnes pieuses, pour la plupart tirées de l’œuvre de Sa’îd Hawwas ‘Selected Writings on Purifying the Soul’. Ces déclarations nous rappellent d’éviter que la colère et la dispute ne triomphent de nous.
Puisse Allah, exalté soit-Il, nous aider à nous rappeler que lorsque nous avons affaire aux gens, nous effectuons en fait des transactions avec Allah, exalté soit-Il, et non pas avec Sa création. Et ainsi, puisse la conscience de Sa présence (Ihsân) nous faire prononcer de bonnes paroles et faire preuve de bon caractère aussi bien pendant les périodes de difficultés que d’aisance. Amîn.
1. « Les serviteurs du Tout Miséricordieux sont ceux qui marchent humblement sur terre, qui, lorsque les ignorants s’adressent à eux, disent : « Paix » »  (Coran 25/63).
2. « Ceux qui ne donnent pas de faux témoignages ; et qui, lorsqu’ils passent auprès d’une frivolité, s’en écartent noblement » (Coran 25/72)
3. «Sois modeste dans ta démarche, et baisse la voix, car la plus détestée des voix, c’est bien la voix des ânes». »  (Coran 31/19-20)
4. Le Prophète () a dit : 

« Celui qui évite la dispute alors qu’il a raison, un palais sera construit pour lui au plus haut niveau du Paradis. Celui qui évite la dispute alors qu’il en est l’instigateur, un palais sera construit pour lui au milieu du Paradis. » (al-Tirmidhî, Hasan)

5. « Les gens ne se sont égarés après avoir été sur le droit chemin qu’après s’être adonnés à la polémique.. » (al-Tirmidhî)

6. Le messager () a répété trois fois : « Ceux qui recherchent profondément des questions déroutantes ont péri. » (Mouslim)


7. « N’entre pas dans des controverses avec ton frère, ne le ridiculise pas, et ne lui fais pas des promesses pour les rompre par la suite. » (al-Tirmidhî)

8. Bilâl ibn S’ad, qu'Allah soit satisfait de lui, a dit : « Si tu vois une personne chicanière, arrogante et intolérante, garde à l’esprit qu’elle est complètement perdue. »
9. Luqmân (’) a dit à son fils : «Ô mon fils, ne te querelle pas avec des savants de peur qu’ils te détestent. »
10. ‘Umar, qu'Allah soit satisfait de lui, a dit : « N’acquiers pas la connaissance pour trois choses et ne la délaisse pas pour trois autres. Ne l’acquiers pas pour te quereller à son sujet, pour faire de l’esbroufe ou t’en vanter. Ne la délaisse pas par timidité, par aversion pour elle, ou pour être aux prises avec l’ignorance au lieu du savoir »
11. Il fut rapporté que Abû Hanîfa a dit à Dâwûd al-Tâ’î : « Pourquoi préfères-tu la solitude ? » Dâwûd répondit : « Pour éviter de tomber dans des controverses avec autrui. » Abou Hanîfa a dit : « Assiste à des assemblées, écoute ce qui s’y dit et garde le silence. » Dâwûd a dit : « Je l’ai fait, mais je n’ai trouvé rien de plus difficile que cela. »
12. ‘A’icha, qu'Allah soit satisfait d’elle, a rapporté que le Prophète () a dit : « L’individu le plus méprisé par Allah, Exalté soit-Il, est celui qui se querelle le plus. » (Boukhari)
13. Ibn Qutayba a rapporté qu’une personne qui contestait ses propos lui a dit : « Quel est ton problème ? ». Il lui a répondu : « Je ne vais pas me quereller avec toi. » Le contestataire lui a alors dit : « Alors tu admets que j’ai raison. » Ibn Qutayba répondit : « Non, mais j’ai plus de respect pour moi-même que cela ». Face à cela, le contestataire se rétracta et dit : « Et je ne revendiquerai pas ce qui n’est pas mon droit ».
14. Le messager () a dit : « Celui qui commence à injurier quelqu’un porte les péchés de ses insultes tant que l’autre ne riposte pas. » (Mouslim)
15. « Le croyant n’insulte pas autrui. » (al-Tirmidhî, Hassan)
16. « Le croyant ne diffame pas, ne cause pas de tort, ni ne vilipende. » (al-Tirmidhî, Sahîh)
17. « N’invoquez pas la malédiction d’Allah, Exalté soit-Il, Sa colère ou le Feu de l’Enfer. » (al-Tirmidhî, Hasan-Sahîh)
18. « Les personnes qui ont l’habitude de maudire ne seront ni des médiateurs ni des témoins au Jour de la Résurrection. » (Mouslim)
19. Abdullah Ibn ‘Amr, qu'Allah soit satisfait de lui, a rapporté : « J’ai interrogé le Messager () au sujet de ce qui protège de la colère d’Allah, exalté soit-Il, et il a dit : ‘Ne te mets pas en colère.’ » (At-Tabarânî, Ibn ‘Abd al-Barr.) Ibn ‘Umar, Ibn Mas’ûd et Abû al-Dardâ, qu'Allah soit satisfait d’eux, ont rapporté une conversation semblable.
20. Le Messager d’Allah () a dit :

« Celui qui réussit à se dominer lorsqu’il ressent de la colère est le plus fort parmi vous. Celui qui pardonne alors qu’il pourrait laisser libre cours à sa colère et se venger est le plus patient d’entre vous. » (al-Bayhaqî, Chu’ab al-Imân)

21. Abû Hurayra, qu'Allah soit satisfait de lui, a rapporté : « Le Messager d’Allah () a dit : ‘La personne forte est non pas celle qui a de la force physique mais la personne forte est celle qui parvient à maîtriser sa colère.’ » (Boukhari et Mouslim)

22. ‘Umar ibn ‘Abd al-‘Azîz a écrit à l’un de ses gouverneurs : « Ne punis pas pendant des moments de colère. Si tu es en colère contre quelqu’un, garde le en détention. Quand ta colère s’apaise, punis-le proportionnellement à son crime. »

23. ‘Ali ibn Zayd a mentionné : « Un homme de Quraych s’adressa d’une manière sévère au Calife ‘Umar ibn ‘Abd al-‘Azîz qui garda le silence pendant une longue durée puis qui dit : ‘Tu souhaites que le diable suscite en moi l’arrogance du califat et que je te traite avec une telle grossièreté pour que tu puisses prendre ta revanche demain (dans l’au-delà) ? »
24. Ibn ‘Abbâs, qu'Allah soit satisfait de lui, a rapporté que le Messager d’Allah () a dit : « Et quand tu es en colère, garde le silence. » (Ahmad, Ibn Abî Dunya, al-Tabarânî, al-Bayhaqî)
25. Le Messager d’Allah () a dit : « La colère est un charbon ardent. Elle brûle dans le cœur. » (al-Tirmidhî, al-Bayhaqî)
26. « Si l’un d’entre vous se met en colère, qu’il fasse ses ablutions car la colère provient du feu. » (Abû Dâwûd)
27. « Personne n’avale une gorgée plus amère que celle de la colère- cherchant à plaire à Allah, Exalté soit-Il, » (Ibn Mâdja)
28. ‘Umar, qu'Allah soit satisfait de lui, a dit : « Celui qui craint Allah, exalté soit-Il, ne peut donner un exutoire à sa colère (en péchant). Celui qui craint Allah, exalté soit-Il, ne peut faire ce qui lui plaît. »
29. Un nomade a dit au Messager d’Allah () : « Donne-moi un conseil » Et il () dit : ‘Si un homme t’insulte à cause de ce qu’il sait à ton sujet, ne l’insulte pas avec ce que tu sais sur lui. Ainsi le péché sera contre lui.’ Le nomade dit : ‘je n’ai jamais causé du tort à quiconque après cela.’ »
30. Al-Hasan, qu'Allah soit satisfait de lui, a dit : « Celui qui ne maîtrise pas sa langue n’a pas compris sa religion. »
Vous avez cru que nous avions fini, n’est-ce pas ? Ci-après un petit extra pour vous encourager non seulement à éviter de tels traits de caractères négatifs, mais aussi à faire en sorte de chercher à vous doter à la place de ceux qui sont positifs.


Dix raisons pour chercher à avoir un esprit généreux et à dire des paroles bienveillantes.


1. Le Messager d’Allah () a dit : « Dire de bonnes paroles et nourrir (les affamés) vous garantissent le Paradis. » (al-Tabarânî)
2. « […] Nous avons fait prendre aux fils d’Israël l’engagement de n’adorer qu’Allah, […] de tenir des propos bienveillants aux gens […] » (Coran 2/83)
3. « Si on vous salue, saluez d’une façon meilleure; ou bien rendez-la (simplement) […] » (Coran 4/86). Ibn ‘Abbâs a fait un commentaire à ce sujet et dit : ‘Celui qui vous salue, retournez son salut par de meilleures paroles même si c’est un païen. Il a également dit : « Si Pharaon me parlait gentiment, je ferais de même avec lui. »
4. Anas, qu'Allah soit satisfait de lui, a rapporté que le Messager d’Allah () a dit :
« Certes, il existe au Paradis des chambres, dont l’intérieur et l’extérieur peut être vu par celui qui profère de bonnes paroles et qui nourrit (les affamés). » (al-Tirmidhî)
5. Il () a également dit : « la bonne parole est une sadaqa (une bonne action. » (Mouslim)
6. « Evitez le Feu ne serait-ce qu’en donnant la moitié d’une datte en aumône. Si vous ne pouvez pas, dites alors une bonne parole. » (Boukhari et Mouslim)
7. ‘Umar, qu'Allah soit satisfait de lui, a dit : « La générosité est une chose facile. C’est avoir un visage souriant et dire de bonnes paroles. »
8. Certains hommes sages ont dit : « Ne soyez pas avare de mots qui ne suscitent pas la colère de votre Seigneur et plaisent à votre frère. Il se peut qu’Allah, exalté soit-Il, vous accorde la rétribution de ceux qui accomplissent de bonnes œuvres. »
9. (Sens du verset) « Et que les détenteurs de richesse et d’aisance parmi vous, ne jurent pas de ne plus faire des dons aux proches, aux pauvres, et à ceux qui émigrent dans le sentier d’Allah. Qu’ils pardonnent et absolvent. N’aimez-vous pas qu’Allah vous pardonne? et Allah est Absoluteur et Miséricordieux ! » (Coran 24/22).
Abû Bakr, qu'Allah soit satisfait de lui, avait coupé son aide financière à son proche parent, Mustah, car ce dernier avait participé à la calomnie contre sa fille, ‘A‘icha, qu'Allah soit satisfait d’elle. Après que ce verset fut révélé, il se remit à donner à Mustah son aide financière et augmenta même son montant.
10. « Sois conciliant ! Ordonne le bien et écarte-toi des ignorants ! » (Coran 7/199)

Articles en relation

Les plus visités

Ethique

Qui est un musulman ?

Le mot ‘musulman’ (Muslim) signifie : celui qui se soumet à la volonté d’Allah. Le premier principe de l’islam est connu sous le nom de Shahada (la profession de foi)....Plus