Rester sur le même chemin

6195 1831

Dans un article que nous avons récemment lu, l’auteur parle du travail de John Gottman, un professeur en psychologie dont le domaine de recherche est la stabilité du mariage, ce qui le rend solide, et le divorce. L’auteur de l’article souligne que « Gottman a étudié des centaines de couples mariés et peut, selon lui, prédire quel couple durera et quel autre non. » Il dit aussi : « Ce qui fait qu’un mariage rencontre le succès n’est autre que la faculté des époux à résoudre les conflits de manière productive. Ceci a l’air a priori très simple. Mais la mise en pratique se heurte le plus souvent à la critique, au mépris, au mode défensif ou encore au refus de coopérer. Est-ce des positions ou attitudes qui doivent être prises face à son partenaire ? Si c’est le cas, une chose est sure, c’est le chemin le plus sûr pour aller dans le mur. Le refus de coopérer peut se traduire par des réponses évasives ou une résistance, parmi les quatre obstacles rencontrés le mépris est sans doute le pire et il annonce bien souvent de mauvais jours, il peut se définir par l’intention de nuire à l’autre. Les signes de mépris peuvent se matérialiser par des regards assassins, des insultes, de l’hostilité, des surnoms moqueurs, etc. »


Le résultat de ce mépris dans un couple est une distance qui s’établit entre ses deux acteurs, les époux peu à peu perdent leur complicité, leur intimité, leur confiance et attention envers l’autre qui caractérisaient leur union lorsque le temps était au beau fixe.


Il est essentiel pour les époux d’entretenir des sentiments de respect et d’admiration mutuels pour s’assurer que le quotidien, tant dans les mots que dans les actions, soit vecteur d’un message d’estime et de respect. Mettre en avant les qualités et faire abstraction des défauts est un outil indispensable. Lorsqu’un comportement ou une croyance de votre partenaire doit être sujet à une discussion, n’oubliez pas d’y mettre la forme, c’est-à-dire, d’être le plus prévoyant possible, tolérant, respectueux et attentionné.
 

Il existe tellement de manières différentes de faire honneur à son époux (ou épouse), l’une d’elles est de lui montrer la confiance que vous lui portez. Une autre, et pas des moindres, est de considérer le mariage comme une union sacrée accomplie pour et en Allah, une union venant compléter votre religion et vous permettant d’atteindre votre plein potentiel. Vous pouvez aussi montrer à votre partenaire que son avis compte pour vous et qu’il a une influence sur vos décisions, que vous êtes ouvert aux suggestions et que vous pensez toujours à lui avant d’agir. Respecter son époux (ou épouse) signifie respecter ses différences et accepter ses émotions même lors de la résolution de conflits. Respecter votre partenaire en l’aidant à réaliser ses rêves et aspirations, en donnant votre meilleur pour répondre à ses attentes et besoins. Ceci implique bien plus que les besoins physiques, c’est-à-dire les besoins intellectuels, émotionnels et spirituels.


Respecter son époux (ou épouse) est garant d’une relation saine, c’est un comportement qui découle de la douceur. La douceur est un vaste trésor de bienveillance composé de différents aspects comme l’affection, la compassion, la considération, la courtoisie, la politesse, l’empathie, la compréhension et la tolérance. C’est en effet un vaste sujet !

« En vérité, Allah est clément et aime la clémence ; et Il donne à celui qui est clément ce qu’Il ne donne pas à celui qui est dur et severe » (Mouslim).
 

Articles en relation