Les dix jours les plus importants de votre vie

  • Date de publication:29/07/2013
  • Catégories:Le jeŻne
  • Fréquence:
7655 2054

Mon frère en Allah nous sommes dans la dernière décade du mois de Ramadan, le temps des paroles est terminé et voici celui des actes. Le temps du sommeil est passé et voici venu celui des veillées, le temps des jeux est révolu et celui du sérieux est arrivé, le temps du rire est terminé et voici celui des pleurs.


Cher frère, je n’ai rien à vous dire si ce n’est d’être le premier durant ces dix jours.
Je n’ai rien d’autre à dire que (sens des versets) : « […] Et je me suis hâté vers Toi, Seigneur, afin que Tu sois satisfait. » (Coran 20/84). Nul ne me devancera auprès d’Allah, exalté soit-Il. Hâtez-vous vers votre Seigneur. Allah, exalté soit-Il, dit (sens des versets) :
• « Hâtez-vous vers un pardon de votre Seigneur. […] » (Coran 57/21)
• « Et quand Mes serviteurs t'interrogent sur Moi... alors Je suis tout proche […] » (Coran 2/186)
• « Dis : ‘Ô Mes serviteurs qui avez commis des excès à votre propre détriment, ne désespérez pas de la miséricorde d'Allah. […] » (Coran 39/53)
Le Prophète () a dit :
«Chaque homme, de grand matin, fait commerce de son âme, la sauvant, ou la conduisant à sa perte » (Mouslim)


N’avez-vous pas un modèle en votre Prophète () ?
‘Aïcha, , a rapporté : « Lorsqu'arrivaient les dix derniers jours du mois de Ramadan, le Prophète () s’abstenait de tout rapport sexuel, priait toute la nuit et réveillait sa famille (pour prier avec lui). » (Boukhari et Mouslim)
Et dans une version : « […] le Prophète () priait toute la nuit et réveillait sa famille - pour prier avec lui - en s’abstenant de tout rapport sexuel. » (Mouslim)
‘Aïcha, , rapporta également : « Le Messager d’Allah () redoublait d’efforts (dans l’accomplissement d’actes d’adoration) durant la dernière décade du mois de Ramadan comme il ne le faisait à aucune autre période. » (Mouslim)
Il faisait cela alors que ses péchés passés et futurs lui avaient été pardonnés () !

Ces dix jours frappent à la porte, alors félicitations à celui qui parviendra à faire ce qui satisfait son Seigneur et mille malheurs à celui qui sera privé de la douceur de l’intimité avec Allah, exalté soit-Il, et qui les aura laissés passer comme il l’a déjà fait.


Cher frère, il n’y a pas de temps pour discuter, voici le mois du Ramadan prêt à partir alors que vous et moi venons à peine de commencer à penser à accomplir de bonnes œuvres.
Ce n’est donc pas le moment de parler, mais d’agir, alors agissez. Oui, agissez véritablement en prenant une décision historique.
Bougez tel l’homme au milieu de la mer agitée et qui, après avoir perdu tout espoir d’être sauvé, aperçoit un bateau passer à côté de lui et s’arrêter à une certaine distance. Attendra-t-il qu’il vienne jusqu’à lui ou frappera-t-il l’eau de toutes ses forces afin de l’atteindre ? Il s’efforcera de l’atteindre tout simplement parce que s’il ne le fait pas, tout se terminera et il devra attendre une année entière et sans doute mourra-t-il avant que le prochain bateau ne vienne.


Démenez-vous tel celui qui est persuadé que le malheur s’abat sur celui qui passe le mois de Ramadan sans se faire pardonner, tel celui qui sait que ce qui vient de passer du mois de Ramadan est une chose et que ces dix derniers jours en sont une autre. Dix jours grâce auxquels vous pouvez compenser tout ce que vous avez manqué dans votre vie et non pas seulement ce que vous avez manqué depuis le début du mois de Ramadan.
Comment cela ne serait-il pas possible alors qu’ils contiennent la nuit du destin ?
Cher frère, il n’y a pas de temps pour le repos, le sommeil, la nourriture, la maison, le football ni pour les amis. C’est le moment du jeûne, du Coran, de l’évocation et de l’invocation d’Allah, exalté soit-Il, de la demande de pardon, du repentir, des regrets et de l’adoration de votre Seigneur, il est probable qu’Il tienne compte de vos efforts et vous fasse miséricorde.
Il n’y a pas de temps à perdre. Pour certains de ceux qui lisent ces mots, avec ces dix jours vont se clôturer leur dernier mois de Ramadan, sa dernière décade et la nuit du destin.
Pour ceux-là, ces dix jours sont leur dernière opportunité de s’excuser auprès de leur Seigneur et peut-être êtes-vous l’un d’eux. Pourquoi n’en serait-il pas ainsi alors qu’il se peut que ce soit la dernière fois que vous viviez le mois de Ramadan.


Cher frère ! Saisissez l’opportunité de ces dix jours, et exploitez-les bien, car il se peut que vous œuvriez peu et récoltiez beaucoup et il se peut qu’Allah, exalté soit-Il, vous permette d’être, durant ces dix jours, comme Il l’aime et le désire.
 

Articles en relation

Les plus visités

Le jeŻne

Le jeŻne de Mouharram et en particulier son dixiŤme jour

Louange à Allah, Seigneur des mondes, que la p[aix et la bénédiction soient sur notre Prophète Mohammed (Salla Allahou Alaihi wa Sallam) ainsi que sur sa famille et ses Compagnons....Plus