Allons-nous les laisser nous voler le mois de Ramadan ?

  • Date de publication:21/07/2013
  • Catégories:Le jeŻne
  • Fréquence:
7077 2111

Les gens de science d’hier et d’aujourd’hui sont tous d’accord pour dire que l’augmentation profonde de la foi du jeûneur fait partie des grands bénéfices du mois de Ramadan, de plus ce dernier se purifie des erreurs passées et prend la ferme décision de se conformer scrupuleusement aux principes de la religion tout en s’éloignant le plus loin possible de tout ce qui peut l’égarer ou le faire dévier du droit chemin. Tout ce qui vient d’être dit a été parfaitement résumé et exprimé dans une langue magnifique, celle de la parole du Très Haut et du Tout-Puissant, exalté soit-Il :  « Ô vous qui avez cru, le jeûne vous a été prescrit comme il l’a été à ceux qui vous ont précédés, peut-être craindrez-vous Allah » (Coran 2/183). Il n’y a pas un muslim qui a jeûné le mois de Ramadan le cœur plein de foi et d’espoir qui n’ai pas goûté à la saveur de cette crainte d’Allah. Il est certain que ce noble mois nous enseigne la patience et nous appelle à augmenter notre crainte vis-à-vis d’Allah ainsi qu’à entrer dans une compétition dont le seul et unique but est la recherche des bonnes actions. Ce mois est une occasion d’effectuer un examen de conscience, d’améliorer notre comportement, de libérer notre cœur et de rectifier ce qui en nous n’est pas très droit.


A un niveau plus général, celui de la Oumma, le mois de Ramadan a toujours été à travers l’histoire un moment où notre communauté a pu se distinguer des autres et a accompli d’importantes conquêtes. Durant ce mois sacré, Allah, exalté soit-Il, a donné la victoire aux musulmans lors de batailles hautement décisives, en commençant par celle de Badr puis par la conquête de La Mecque, en passant par l’éclatante victoire de Hattin en 1187 qui opposa Saladin aux Croisés ou encore bien plus tard par celle des Arabes contre les sionistes pendant la guerre de 1973.


Cependant, les ennemis de la Oumma et leurs agents occidentalisés, qui portent des noms musulmans et parlent la même langue que nous, n’ont de cesse de déformer et de diaboliser l’Islam, et ce, après avoir échouer dans leurs tentatives visant à le détruire. Nos adversaires ne se contentent pas dans leur propagande néfaste de réduire l’Islam à une suite de pratiques purement cultuelles (comme la prière ou le jeûne), mais ils dépensent d’immenses efforts pour donner une image déformée des adorations elles-mêmes, adorations qu’ils prétendent accepter ! En vérité, ils détestent même les adorations dans leur sens le plus simple, et ce, car ils ont observé les restes de leurs influences sur les générations précédentes dont l’esprit a été corrompu durant la période de la domination occidentale sur le monde arabo-musulman qui fut aggravée et renforcée par un blocus culturel autour de l’Islam et de ses représentants ainsi que par une ignorance généralisée du peuple quant aux préceptes et fondements de leur religion.


Ce que nous avançons ici n’est pas une théorie complotiste comme le prétendent ceux qui veulent dissimuler aux peuples leurs ruses et leurs intentions malveillantes, mais il s’agit bel et bien d’une réalité qui ne peut plus être occultée ou cachée. Il semblerait que les laïcs du passé étaient moins malin et moins mauvais que ceux qui sévissent aujourd’hui. Ainsi, les premiers, qui ont commencé leur propagande il y a plus d’un demi-siècle, diffusaient leurs mensonges tout au long de l’année, mais ils faisaient néanmoins une trêve durant le mois de Ramadan, alors que les seconds n’ont aucun scrupule à répandre leurs insanités et mystifications même durant ce mois sacré, pire que ça ils attendent le Ramadan pour déverser les mensonges plus malveillants qu’ils ont en réserve. Le Ramadan est devenu dans les différents médias utilisés par ces personnages la période durant laquelle ils commettent d’immenses péchés à travers des séries dégradantes ou des programmes qui diffusent des chubuhât et doutes concernant les dogmes de la religion, programmes qui calomnient et critiquent de manière mensongère et fausse les oulémas et les prédicateurs de l’Islam. Les chiffres confirment nos affirmations ; en effet, il est démontré que durant le mois de Ramadan ont été diffusés environ 125 programmes et séries néfastes et malveillants s’attaquant à tous les thèmes de la religion, ce qui correspond à 70 % de ces types de programmes produits dans l’année. En d’autres termes, alors que sont diffusés en moyenne quatre programmes de ce genre par mois sans compter le Ramadan, ce chiffre passe à 125 rien que pour le mois de la miséricorde, du pardon et de la protection contre le feu de l’Enfer !


Ainsi, la taille, l’étendue, la profondeur et le danger de ce complot apparaissent clairs pour tout le monde. Le temps de s’y opposer, de manière individuelle ou collective, est venu, nous devons faire face à ce grand péril avec des moyens légaux, il faut bien comprendre par ailleurs que notre passivité fait de nous les complices indirects des projets néfastes de nos ennemis. Se plaindre et protester silencieusement n’est pas suffisant, nous ne pouvons laisser ces criminels au cœur malade continuer à fabriquer et diffuser leurs mensonges sans agir. Cette réaction, en plus d’aider à la formation d’une opinion collective cohérente, permettrait de faire obstacle à nos ennemis, de faire pression sur des autorités publiques passives face à ce danger ainsi que sur les hommes d’affaires et d’influence qui soutiennent ce mal avec leur argent. Ici le plus bas niveau de la foi c’est d’abandonner les naïfs dans ce piège dont ils n’ont pas conscience, lesquels y sont entraînés par des votes stupides ou par la recherche absurde d’argent illicite à travers des jeux qui sont nommés « concours » afin d’attirer les personnes crédules.


Avons-nous fait passer le message ? Allah seul le sait.
 

Articles en relation

Les plus visités

Le jeŻne

Le jeŻne de Mouharram et en particulier son dixiŤme jour

Louange à Allah, Seigneur des mondes, que la p[aix et la bénédiction soient sur notre Prophète Mohammed (Salla Allahou Alaihi wa Sallam) ainsi que sur sa famille et ses Compagnons....Plus