Les œuvres à accomplir le jour du sacrifice

6467 1752

Louange à Allah. Qu’Allah accorde Sa paix et Ses bénédictions à notre Prophète Muhammad, ainsi qu’à sa famille et à tous ses Compagnons.

Al-Aïd al-Adha correspond au jour du sacrifice connu aussi par le jour du Grand Pèlerinage (jour durant lequel le pèlerin accomplit le plus de rites). Selon les oulémas, il constitue incontestablement le meilleur jour de l’année, vu les magnifiques œuvres que les musulmans, pèlerins ou non, y accomplissent. Ce jour-là, les pèlerins procèdent aux œuvres suivantes :

1- La Lapidation de la Stèle de ‘Aqaba depuis le lever du soleil et jusqu’à la nuit. En fait, la Lapidation constitue la salutation de Mina et la première œuvre à accomplir le jour de la fête, que le pèlerin ne doit pas faire précéder d’une autre, autant que possible, puisque la première chose que le Prophète () ait effectuée le jour du sacrifice, a été la Lapidation de la Stèle de ‘Aqaba.

2- L’immolation d’une bête, tout en procédant en personne si possible à son égorgement, puisque c’est ce que fit le Prophète (). Si le pèlerin ne parvient pas à immoler sa bête, il peut le faire pendant les trois jours et nuits suivants, car il y a une grande souplesse en la matière, grâce à Allah, exalté soit-Il.

3- Le rasage de la tête ou le raccourcissement des cheveux, le rasage étant préférable, puisque le Prophète () a imploré la miséricorde d’Allah, exalté soit-Il, trois fois en faveur des pèlerins qui se rasent la tête et une seule fois en faveur de ceux qui se coupent les cheveux. Mais si le pèlerin décide de se couper les cheveux, il doit les couper tous et non pas une mèche, car il s’agit d’un rite qui doit être effectué sans négligence.

4- Le Tawâf, puis le Sa’î si le pèlerin – qu’il effectue un Hadj Tamattu’, Ifrâd ou Qirân – ne l’a pas accompli après le Tawâf al-Qudûm. En fait, la Lapidation, le rasage de la tête ou le raccourcissement des cheveux, le Tawâf et le Sa’î, pour ceux qui ne l’ont pas encore effectué, sont des rites communs à tous les pèlerins. Tout pèlerin qui effectue deux de ces rites sera autorisé à une désacralisation partielle, c'est-à-dire à porter des vêtements cousus, à mettre du parfum, et à se couper les ongles. Pour que le pèlerin soit autorisé en plus à avoir des rapports avec son épouse, il doit absolument arriver à la désacralisation totale.

5- Quant à l’immolation de l’animal, le Takbîr et l’évocation d’Allah, exalté soit-Il, ils constituent des œuvres que tous les musulmans, pèlerins ou non, peuvent effectuer pendant le jour de la fête, ainsi que pendant les trois jours de Tachrîq. En fait, ces œuvres figurent parmi les œuvres pies et susceptibles de nous rapprocher d’Allah, exalté soit-Il. Par ailleurs, leur accomplissement pendant le jour de la fête est une déclaration et une célébration des rites islamiques et un indice de la piété des cœurs vis-à-vis du grand Connaisseur de tout ce qui est inconnu.

Qu’Allah accorde Sa paix et Ses bénédictions à notre Prophète Muhammad, ainsi qu’à sa famille et à tous ses Compagnons.
 

Articles en relation