La dernière décade du mois de Ramadan: une miséricorde divine

  • Date de publication:26/06/2016
  • Catégories:Le jeûne
  • Fréquence:
11591 2365

Nous vivons un mois, dont les bienfaits sont abondants, les grâces considérables et la bénédiction insigne. Loué dans le Livre d’Allah, exalté soit-Il, et dans les hadiths de Son Prophète () Ramadan est le mois du Coran, des bienfaits, du retour des serviteurs d’Allah vers leur Seigneur, exalté soit-Il, offrant ainsi un spectacle de foi unique en son genre.

 
Par rapport aux autres mois de l’année, Ramadan se distingue par la particularité de sa dernière décade, au cours de laquelle Allah, exalté soit-Il, comble Ses serviteurs en les affranchissant du Feu. Nous voici au sein de ces jours bénis, dont nous devons tirer un maximum de profit en procédant à ce qui suit :
 
- Entreprendre une retraire spirituelle dans l’une des trois Mosquées sacrées ou, si ce n’est pas possible, dans n’importe quelle autre mosquée. Car, la retraite spirituelle rapproche l’homme de son Seigneur, exalté soit-Il, et permet de suspendre les interminables activités de la vie. Il est connu que lorsque l’homme accomplit une retraite spirituelle, il cesse de nombreuses activités. S’il est incapable d’entreprendre une retraite spirituelle complète, il peut résider dans le voisinage de l’une des deux Mosquées sacrées, ou y rester pendant de longues heures.
 
- Veiller toute la nuit ou sa majeure partie en prière et en évocation, car dès l’avènement de la dernière décade du mois de Ramadan, le Prophète () passait ses nuits en prières, réveillait ses épouses pour accomplir les prières nocturnes et s’abstenait de tout rapport intime avec elles. En fait, il s’agit d’une grande occasion à saisir pour ceux qui sont pris par les activités de la vie – comme c’est le cas de la plupart des gens – et ne parviennent pas à accomplir en temps normal la prière nocturne. C’est la moindre des choses que de veiller les nuits de la dernière décade du mois de Ramadan ou leur majeure partie en prière et en évocation. Il est étonnant que certains gens vertueux qui se trouvent dans l’une des deux Mosquées sacrées se contentent d’accomplir les huit unités de prière en commun, arguant de certaines preuves relatives à ce propos. Or, ils ont omis que les Compagnons, qu'Allah soit satisfait d'eux, et les pieux prédécesseurs, qui constituaient les premières et meilleures générations musulmanes et qui appliquaient parfaitement les préceptes de l’Islam, effectuaient une longue prière et ils n’étaient pas sans connaître la situation du Prophète et l’interprétation de ses nobles hadiths qu’ils expliquaient de la meilleure façon.
 
- Rechercher, au cours de cette dernière décade du mois, une nuit qui est la plus importante de toute l’année, à savoir Laylat-oul-Qadr, meilleure que mille nuits. En d’autres termes, les actes d’adoration, accomplis pendant cette nuit sont meilleurs que ceux que le serviteur d’Allah pourrait accomplir assidûment pendant 84 ans. C’est une grâce divine et celui qui en est privé sera privé d’un grand bienfait, et celui qui aura été négligent aura gaspillé une opportunité considérable. Selon la majorité des oulémas, Laylat-oul-Qadr coïncide avec l’une des nuits impaires de la dernière décade du mois sacré ; certains vont même jusqu’à préciser qu’il s’agit de la 27ème, se basant sur l’opinion d’Ubay ibn Ka’b, qu'Allah soit satisfait de lui, qui a juré qu’elle coïncide avec cette nuit-là. (Mouslim)
 
- Réciter et méditer le Coran et multiplier les évocations, car ces jours méritent qu’on y fasse de tels choses.
 
En dépit de ce grand mérite et de cette grande récompense, il est étonnant de constater que certains musulmans partent en vacances à l’étranger pendant la dernière décade du mois de Ramadan et se privent ainsi d’un bienfait considérable. Et ils ne feront certes que passer leur temps dans des promenades et des distractions, alors que ce dernier tiers doit être entièrement consacré aux actes d’adoration et à la dévotion. Combien perdent-ils à cause de leur mauvais comportement et leur esprit faible, car la personne sensée est celle qui utilise au mieux ses capacités et son temps pour profiter au maximum de ces jours qui pourront lui amener un bonheur infini.
 
N’oublions pas, pendant cette décade bénie, que nous avons des coreligionnaires combattants que l’ennemi assiège et guette, et qui font l’objet de calamités. Nous devons invoquer Allah, exalté soit-Il, en leur faveur par une invocation sincère qui émane d’un cœur entièrement tourné vers son Seigneur, exalté soit-Il, et qui constitue une aumône dont nous sommes les premiers à profiter de la récompense. N’oublions pas non plus les pauvres et les malheureux, et surtout avec l’avènement de ‘Aid al-Fitr (la fête de rupture du jeûne de Ramadan)
                                                                                                        
Nous implorons Allah, exalté soit-Il, de nous accorder tous le succès au cours de cette décade bénie, de nous aider à bien en profiter, de passer outre nos mauvaises actions et de pardonner nos péché, car Lui Seul est capable de le faire.
 
Que la paix et les bénédictions d’Allah soient sur notre Prophète Mohammed, ainsi que sur sa famille, ses Compagnons et tous ceux qui suivent le chemin qu’il a tracé, jusqu’au Jour de la Résurrection.

Articles en relation

Les plus visités

Le jeûne

Le jeûne de Mouharram et en particulier son dixième jour

Louange à Allah, Seigneur des mondes, que la p[aix et la bénédiction soient sur notre Prophète Mohammed (Salla Allahou Alaihi wa Sallam) ainsi que sur sa famille et ses Compagnons....Plus