Le jeûne est un bouclier

5960 1652

D’après Abou Hourayrah, le Prophète (Salla Allahou ‘Alaihi wa Sallam) a dit : «Le jeûne est un bouclier contre l’Enfer» (Boukhari et Mouslim). Dans une autre version : «Le jeûne est un bouclier et un bastion contre l’Enfer». (Ahmad)

 
De même, d’après Djaabir, le Prophète (Salla Allahou ‘Alaihi wa Sallam) a dit : «Le jeûne est un bastion dans lequel l’homme se protège de l’Enfer» (Ahmad).
 
En outre, `Othmaan ibn Abi Sa`d Ath-Thaqafi a dit : J’ai entendu le Prophète (Salla Allahou ‘Alaihi wa Sallam) dire : «Le jeûne protège de l’Enfer comme le bouclier protège des assauts de la guerre» [Ahmad, An-Nassaa’i, Ibn Maadjah, (Ibn Khozaymah et Ibn Hibbaan : Sahih)]
 
Abou `Obaydah ibn Al-Djarraah a également dit : J’ai entendu le Prophète (Salla Allahou ‘Alaihi wa Sallam) dire : «Le jeûne est une protection contre l’Enfer tant que l’on n’enfreint pas ses principes» [An-Nassaa’i, Ahmad, At-Tayalssi, Abou Ya`laa, Ad-Daarami, (Al-Mondhiri : Hassan) (Al-Albaani: Da`iif)].
 
Al-Qortobi a dit en substance:
 
a)           Le jeûne est une protection en raison de sa sacralité. Le jeûneur doit donc faire le nécessaire pour ne pas le corrompre. C’est ce à quoi font allusion les paroles du Prophète (Salla Allahou ‘Alaihi wa Sallam) : «qu’il s’abstienne des rapports sexuels...».
 
b)           Le jeûne est une protection en raison de sa finalité, qui est de réfréner ses désirs. C’est ce qui est insinué dans le hadith : «il renonce à ses pulsions et à sa nourriture pour Moi»
 
c)           Il est une protection en raison de sa rétribution. Ce qui est explicitement mentionné dans le hadith :
 
 
Enseignements et dispositions religieuses:
 
1-           Le jeûne permet de réfréner ses désirs, lesquels peuvent être la cause d’une condamnation à l’Enfer. C’est pourquoi le jeûne est une protection contre de l’Enfer. Al-`Iraaqi a dit : «Le jeûne est un bouclier contre l’Enfer car il permet de réfréner ses désirs, et l’Enfer est justement entouré de désirs»
 
2-           Ce hadith souligne le mérite du jeûne et recommande au musulman d’accomplir de nombreux jeûnes surérogatoires s’il le peut et s’il n’est pas occupé par des œuvres plus bénéfiques comme le Djihaad ou autres.
 
3-           Le jeûne est un bouclier contre l’Enfer quand il n’est pas entaché par ce qui empêche ou amoindrit sa rétribution comme la médisance, le fait de semer la discorde, le mensonge et les injures. La version rapportée par Abou `Obaydah indique : « tant que l’on n’enfreint pas ses principes». En effet, on en enfreint les principes dès lors que l’on dépasse les limites du licite. Ainsi, le jeûneur doit préserver son jeûne de tout acte illicite qui dilapide ou diminue sa rétribution,  afin qu’il soit effectivement un bouclier de l’Enfer.
 
4-           Le jeûne vise en particulier à éduquer les âmes et à réformer les cœurs, non pas à s’abstenir simplement de nourriture.

 

Articles en relation