Règles du jeûne

  • Date de publication:20/09/2007
  • Catégories:Le jeûne
  • Fréquence:
1867 610

 

Qui doit jeûner ?

Le jeûne du mois de Ramadhan est obligatoire pour tout musulmans, homme ou femme, adulte (c’est-à-dire ayant atteint l’âge de la puberté), sain d’esprit, et n’étant ni malade ni en voyage.

Si la maladie est temporaire, de sorte que la personne espère s’en rétablir rapidement, alors elle est autorisée à ne pas jeûner durant sa maladie, mais doit jeûner ultérieurement après le Ramadhan  pour compenser les jours manqués. Les personnes atteintes de maladies incurables et qui n’espèrent pas de rétablissement sont également autorisées à ne pas jeûner, mais elles doivent payer une compensation, c’est-à-dire qu’elles doivent nourrir une personne indigente pour chaque jour manqué. Les femmes en période de menstrues ou en période de couches ne sont pas autorisées à jeûner, mais elles doivent rattraper les jours manqués après le Ramadhan. Les femmes enceintes ou qui allaitent peuvent reporter leur jeûne, après le Ramadhan, si elles éprouvent de la difficulté à jeûner.

Selon la Loi islamique, le voyage est un déplacement hors de la ville de résidence d’une distance minimale de 80 kilomètres. C’est également à partir de cette distance qu’il est permis de raccourcir les prières. Le voyage doit avoir des motifs valables. Il est en effet interdit de voyager pendant le Ramadhan  uniquement pour ne pas avoir à jeûner. Le musulman   devrait essayer de modifier son programme durant le Ramadhan, afin de pouvoir jeûner et de ne voyager que si cela est nécessaire. Le voyageur qui manque des jours du Ramadhan  doit les rattraper ultérieurement après le Ramadhan  aussitôt que possible.

Jeûner conformément à la Sunna

Prendre le Souhour, qui est un repas avant l’aube. Il est recommandé de prendre ce repas, en raison de la grande récompense et de la bénédiction qu’il apporte. L’heure idéale pour le Souhour est la dernière demi-heure avant l’aube et la prière de l’aube.

Prendre l’Iftar, qui est le repas de rupture du jeûne, immédiatement après le coucher du soleil, sans tarder. Pour la Loi islamique, le soleil se couche lorsque le disque solaire disparaît complètement à l’horizon.

S’abstenir durant le jeûne de toutes les paroles et les actions mauvaises : ne pas se quereller, ne pas se disputer, ne pas dire de gros mots, bref ne rien faire qui soit interdit. Il faut essayer d’observer une discipline morale et éthique, à côté de l’entraînement et de la discipline physique imposée par le jeûne. Il ne faut pas non plus montrer qu’on jeûne en n’arrêtant pas d’en parler ou en attirant l’attention sur les lèvres sèches et sur l’estomac vide ou encore en arborant une mauvaise mine. La personne qui jeûne doit être une personne agréable, de bon esprit et de bonne humeur.

Durant le jeûne, il convient de faire des actes de charité et de bonté pour les autres, tout comme il est souhaitable d’augmenter ses œuvres de culte et de lire davantage le Coran. Chaque musulman   devrait s’efforcer de compléter au moins une fois la lecture de tout le Coran pendant le mois de Ramadhan.

 

Articles en relation