Sachons accueillir Ramadhan

  • Date de publication:19/09/2007
  • Catégories:Le jeûne
  • Fréquence:
1762 497

  Si nous lisons la Parole d’Allah « Ô vous les croyants ! On vous a prescrit le jeûne comme on l’a prescrit à ceux d’avant vous, pour que vous atteigniez la piété » (Al-Baqarah : 123), nous constatons que la sagesse dans l’obligation du jeûne est d’atteindre la piété (Taqwâ) et d’adorer Allah.

At-Taqwâ consiste à délaisser ce qui est interdit et plus généralement elle englobe le fait d’accomplir ce qui est ordonné et de laisser ce qui est interdit. Le Prophète a dit : « Celui qui ne laisse pas le mensonge, sa mise en pratique et l’ignorance, Allah n’a pas besoin qu’il laisse sa nourriture et sa boisson. » (Boukhari).

Cela confirme l’ordre pour le jeûneur d’accomplir les obligations et de s’éloigner des choses interdites, paroles et d’actes. Il ne doit pas calomnier les gens, mentir, chercher à causer des différents entre eux, réaliser de ventes illicites, il doit s’éloigner de tous les interdits. S’il fait cela durant tout le mois, son âme se rectifiera pour le restant de l’année.

Mais il est regrettable de voir que la plupart des jeûneurs ne font pas la différence entre leurs jours de jeûne et leurs jours de rupture. Ils restent sur leurs habitudes de délaissement des obligations, d’accomplissement des interdits. On ne voit même pas qu’ils jeûnent et bien que ces choses n’annulent pas le jeûne, elles en diminuent la récompense,  il se peut même que (leur charge) dépasse celui de la récompense du jeûne et ainsi ils en perdront la récompense.

 Par Cheikh Mohammed Ibn Salah Al-Otheymine.

Articles en relation