Impact de la Salât et du jeûne sur le comportement et les mœurs

  • Author: Site arabe d\'Islamweb
  • Date de publication:05/02/2019
  • Catégories:Autres actes cultuels
  • Fréquence:
135 14

 Si la foi joue un rôle primordial pour corriger le comportement du musulman et sa moralité, et pour lui rappeler l'au-delà et qu'il est sans cesse observé par Allah, exalté soit-Il, elle constitue aussi le premier moyen de purification de l'âme suivie par les actes d'adoration. Il s'agit de moyens auxiliaires prescrits par Allah, exalté soit-Il, pour rappeler au musulman son rapport avec Allah, exalté soit-Il, à travers l'obéissance, la crainte (de Son châtiment) et le désir (d'obtenir sa récompense), tout en étant conscient qu'il a besoin de ce rapport dans les moments de joie et de peine.

La Salât est l'un des moyens de purification. Son acceptation dépend de la foi en l'Unicité d'Allah, exalté soit-Il, et sa validité dépend de l'application des ordres révélés par Allah, exalté soit-Il, à notre Prophète véridique (Salla Allahou Alaihi wa Sallam) qui ne prononçait rien sous l'effet de la passion. En effet, les actes d'obéissance et d'adoration sont des moyens de purification de l'âme.
La Salât : La prosternation, l'inclinaison et la mention du nom d'Allah, exalté soit-Il, durant la Salât purifient l'âme de tout orgueil et rappellent au serviteur l'importance de se conformer aux ordres d'Allah, exalté soit-Il (sens du verset) : «Car la Salât préserve des turpitudes et des actes blâmables» (Coran 29/45). La Salât est l'un des moyens de purification.

L'ordre de se livrer à la prédication est associé dans plusieurs versets coraniques à l'ordre d'accomplir la Salât, comme dans la recommandation du Sage Luqmân à son fils (sens du verset) :

«Ô mon cher fils ! Observe la Salât, recommande le Bien et déconseille le Mal ! Supporte avec patience les maux qui peuvent t’atteindre ! Telle est la résolution à prendre et dont tu ne devras jamais te départir.» (Coran 31/17)

Allah, exalté soit-Il, a fait une belle description des gens des Ecritures croyants qui mêlaient la récitation mélodieuse des versets d'Allah, exalté soit-Il, pendant la prière nocturne à la prescription du bien et l'interdiction du mal et à l'accomplissement du bien (sens des versets) :

«Cependant, les détenteurs des Écritures ne sont pas tous les mêmes, car parmi eux il y a une communauté pieuse dont les membres passent des nuits entières à réciter les versets d'Allah et à se prosterner. Ils croient en Allah et au Jour dernier ; ils ordonnent le Bien, réprouvent le Mal et s’empressent d’accomplir de bonnes œuvres. Ceux-là sont au nombre des justes. Quelque bien qu’ils fassent, il ne leur sera pas dénié, car Allah connaît bien ceux qui Le craignent.» (Coran 3/113-115)

Allah, le Très Haut, a établi une loi divine en vertu de laquelle la sécurité morale et sociale des serviteurs est liée à leur droiture. Celle-ci s'obtient par l'accomplissement avec assiduité et patience de la Salât, par le maintien d'un environnement religieux qui favorise cette droiture, ainsi que par la réforme et l'interdiction de la corruption. Le non-respect de ces conditions entraîne un déséquilibre de la vie de la nation. Allah, le Très Haut, dresse un tableau complet de la piété parfaite (sens du verset) :

«Prie aux deux extrémités du jour et à certaines parties de la nuit. Certes, les bonnes actions chassent les mauvaises. C’est là un rappel qui s’adresse à ceux qui savent réfléchir.» (Coran 11/114)

D'après Abou Hourayra, qu'Allah soit satisfait de lui, le Prophète (Salla Allahou Alaihi wa Sallam) a dit :

«Que pensez-vous s'il y avait une rivière qui coule devant la porte de l'un de vous et où il se baignerait cinq fois par jour, resterait-il une saleté sur lui?»
- Assurément il ne resterait pas de saleté sur lui, répondirent-ils.
-
«Eh bien! ajouta-t-il, il en est de même des cinq Salâts (quotidiennes), par elles Allah efface les péché

Anas ibn Mâlek, qu'Allah soit satisfait de lui, a rapporté qu'un jeune homme des Ansârs priait avec le Prophète (Salla Allahou Alaihi wa Sallam), mais il commettait le vol et la turpitude. Quand on mentionna ce fait au Prophète (Salla Allahou Alaihi wa Sallam), il dit : « Sa Salât finira par le détourner des actes blâmables.». Peu de temps après, l'homme se repentit et sa vie changea pour le mieux. C'est alors que le Prophète (Salla Allahou Alaihi wa Sallam) commenta en disant : «Ne vous l'avais-je pas dit ? »

En effet, la Salât empêche le serviteur de commettre la turpitude et les actes blâmables grâce au Coran et à la mention du nom d'Allah, exalté soit-Il. Elle détourne le fidèle des préoccupations de ce bas monde. Si le fidèle accomplit la prière avec recueillement et humilité en se rappelant qu'il se trouve devant Allah, exalté soit-Il, Qui le voit et l'observe, son âme se réformera. Il continuera à évoquer Allah, exalté soit-Il, jusqu'à la Sâlat suivante qui renouvellera sa foi et sa confiance en Allah, exalté soit-Il. Tel est le sens du verset (sens du verset) : «Car la Salât préserve des turpitudes et des actes blâmables» (Coran 29/45). Ainsi, si cette réforme n'est pas accomplie, la Salât n'a aucune valeur et peut être rejetée si elle est effectuée sans humilité et sans concrétiser ses objectifs.

Le jeûne : il habitue l'âme à réprimer ses désirs comme le désir de manger ou d'avoir des rapports sexuels, ce qui constitue l'une des voies de purification de l'âme. Allah, le Très Haut, dit (sens du verset) :

«Ô croyants ! Le jeûne vous est prescrit comme il a été prescrit aux peuples qui vous ont précédés, afin que vous manifestiez votre piété» (Coran 2/183)

Abou Horayrah, qu'Allah soit satisfait de lui, a rapporté que le Prophète (Salla Allahou Alaihi wa Sallam) a dit :

«Allah dit : ‘Toute bonne action du Fils d'Adam lui appartient à l'exception du jeûne qui M'appartient et c'est Moi qui en fixe la récompense.’ Le jeûne est une protection, alors quand vous jeûnez, ne soyez pas grossiers ou bruyants et si quelqu’un vous insulte, dites : ‘Je jeûne’.» (Boukhari et Mouslim)

Allah, exalté soit-Il, dit (sens du verset) :

«Ô croyants ! Le jeûne vous est prescrit comme il a été prescrit aux peuples qui vous ont précédés, afin que vous manifestiez votre piété» (Coran 2/183).

Le jeûne est une obligation qu'Allah, exalté soit-Il, a prescrite aux croyants. Son objectif premier est de préparer le cœur à la piété, à la lucidité, à la sensibilité et à la crainte d'Allah, exalté soit-Il (sens du verset) : «Afin que vous manifestiez votre piété». Ainsi, se manifeste la plus grande finalité du jeûne qui est la crainte d'Allah, exalté soit-Il. Le jeûne éveille la piété dans le cœur des serviteurs et ce par l'obéissance à Allah, exalté soit-Il, et par la quête de Son agrément.

C'est la piété qui protège le cœur contre toute désobéissance susceptible de corrompre le jeûne. Si le musulman s'abstient de manger, de boire ou d'avoir des relations sexuelles chez lui, alors que personne ne le voit, il se rappellera a fortiori Allah, exalté soit-Il, à tout moment pendant ou après Ramadhân, et dans ses relations avec les gens.

Articles en relation